LSFL 06: Phrase française et francographie africaine


LSFL 06: Phrase française et francographie africaine

Artikel-Nr.: ISBN 9783895868887
107,20
Preis inkl. MwSt., zzgl. Versand


Phrase française et francographie africaine

(De l'influence de la socioculture)

M. Dassi
Université de Yaoundé I

Cette étude se situe dans un cadre où la source d’inspiration et l’objet d’écriture, c’est la socioculture africaine. Il s’agit d’une écriture judicieuse, puissante, percutante et à prétention universelle, esthétiquement tracée d’une plume profondément plongée dans la sociologie et l’anthropologie africaines ; une écriture du moi socioculturel ou une socioculture de l’écriture du moi. En tout cas, pas une écriture impersonnellement et froidement francophone.

L’objectif du type d’écrivains, et par extension du type d’usagers de la langue française dont il est ici question, c’est l’expression la plus adéquate de la socioculture africaine, en vue de l’exhumer, de la désenclaver ou de l’immortaliser ; une socioculture qui échapperait ainsi à la phagocytose de l’exigeante et inexorable mondialisation. Cet objectif est susceptible de révéler une francophonie riche de sa diversité socioculturelle, en même temps qu’une francographie africaine utile, efficace ou repensée.

En fonctionnant dans ce cadre, la phrase française est susceptible de subir une forte influence de la socioculture africaine sur plusieurs plans : phonético-phonologique, scripturaire, morphosyntaxique, lexicologique, sémantique, stylistique, énonciatif, pragmatique... En conséquence, plutôt que de se ramener à d’irréductibles régularités formelles d’antan, la phrase française s’ouvre à des schémas difficiles, voire impossibles, à programmer. Subséquemment se pose, avec acuité, le problème de réactualisation de la théorie grammaticale de la phrase française en francophonie ; lequel problème a des incidences pédagogiques et didactiques considérables, d’autant que la normalisation et la normativisation des structures de la langue française au contact des langues partenaires africaines sont interpellées.

The source of inspiration and object of study of this work is African socioculture. It is a form of writing which is judicious, strong, pertinent and universal, and aesthetically enshrined in African sociology and anthropology. In short, it is a form of writing that is not impersonal and insensibly francophone.

The purpose of the type of writers and users in this case is the most adequate expression of African socioculture, with the prime objective of exhuming, disenclaving or immortalizing. This form of socioculture is apparently unperturbed by the inexigencies of globalisation. Those writings reveal a some sort of rich Francophonie in its sociocultural diversity, and a peculiar African way of writing that is useful, effective or well thought of.

Within this framework, the French sentence is likely to be influenced by African socioculture at various levels: phonetic and phonological, scriptural, morphosyntactic, lexical, semantic, stylistic, utterance, pragmatic. Such a situation leads to a re-examination of the French sentence which henceforth reveals structures that are not presented along formal lines, but those that are difficult and even impossible to realize. This calls for a review of the grammatical theory underlying the French sentence within the Francophonie, a situation that has both considerable pedagogic and didactic implications, more so since the issue of the normalization and normativisation of French language structures in contact with African languages are brought into question.

ISBN 9783895868887. LINCOM Studies in French Linguistics 06. 431 pp. 2008.

Diese Kategorie durchsuchen: LINCOM Studies in French Linguistics (LSFL)