LSPCL 07: Un créole arabe : le kinubi de Mombasa, Kenya


LSPCL 07: Un créole arabe : le kinubi de Mombasa, Kenya

Artikel-Nr.: ISBN 9783895868047
114,00
Preis inkl. MwSt., zzgl. Versand


Un créole arabe : le kinubi de Mombasa, Kenya

Xavier Luffin
Université Libre de Bruxelles

Le kinubi est un créole de base arabe, parlé en Afrique de l’Est (Kenya, Ouganda, République Démocratique du Congo, Tanzanie) et apparenté à l’arabe de Juba (Soudan). Il est parlé par une communauté musulmane – les Nubi – dont les ancêtres sont venus du sud du Soudan à la fin du 19ème siècle.

La présente recherche se propose de décrire le kinubi tel qu’il est parlé actuellement à Mombasa, sur la côte kenyane, en mettant l’accent d’une part sur l’originalité de ce parler par rapport à ceux de Kibera (Kenya) et de Bombo (Ouganda), et en analysant d’autre part quel a été le rôle du superstrat (arabe dialectal), du substrat (langues sud-soudanaises) et surtout de l’adstrat (kiswahili et anglais) dans sa formation.

En ce qui concerne l’originalité, le kinubi de Mombasa présente une série de traits phonologiques et morphologiques qui, même s’ils sont limités à certains locuteurs, n’apparaissent pas dans les autres parlers étudiés : épenthèse et apocope moins fréquentes, survivance du duel, utilisation du pronom affixe après un nom… Par ailleurs, le kinubi de Mombasa est influencé par divers parlers, en raison des origines variées de ses locuteurs.

En ce qui concerne la formation du kinubi, nous constatons que l’influence du substrat est peu visible, tandis que le superstrat a joué un rôle-clé dans le processus. Enfin, l’adstrat exerce actuellement une forte influence sur la langue. Toutefois, l’anglais et le kiswahili n’agissent pas de la même manière sur le kinubi en général, tandis que les autres langues adstratales ont un impact très limité. Cette étude tente donc de déterminer quels sont les facteurs linguistiques, sociaux et historiques permettant de comprendre cette différence de traitement.

The Kinubi is an Arabic-based Creole, spoken in East Africa (Kenya, Uganda, Democratic Republic of Congo, Tanzania) and closely related to Juba Arabic (Southern Sudan). It is the language of a muslim community – the Nubis. Their ancestors came from Southern Sudan in the late 19th century.

This research describes the Kinubi as it is spoken today in Mombasa, on the Kenyan coast. It emphasizes the originality of this dialect, compared to the one of Kibera (Kenya) and the one of Bombo (Uganda). It analyzes what was the role of the supestratum (Dialectal Arabic), the substratum (various languages of Southern Sudan) and the adstratum (Swahili and English) in its evolution.

Concerning the originality, the Kinubi of Mombasa has various phonological and morphological characteristics which, though they are not used by all our informants, do not appear in the other Kinubi dialects which have been already described : the apocope and the epenthesis are less common, the dual form is still in use, as well as the affixed pronoun… Moreover, the Kinubi of Mombasa is influenced by the various origins of its speakers.

Regarding the formation process, we notice that the influence of the substratum is scarcely observable, and that the superstratum has played an important role. The adstratum has a major influence on the language today. However, English and Swahili do not influence Kinubi in the same manner, and the role of the other languages which are spoken in East Africa is almost irrelevant. In this study, we try to determine the various factors – linguistically, socially, historically – which may explain those differences.

ISBN 9783895868047. LINCOM Studies in Pidgin & Creole Languages 07. 480pp. 2005.

Diese Kategorie durchsuchen: LINCOM Studies in Pidgin & Creole Languages (LSPCL)